Les commerces favoris des étudiants Jonquiérois paumés et conscientisés

4mustjonquiere
Il est de plus en plus commun de s’intéresser à la provenance de nos aliments, non seulement pour leur fraîcheur, mais aussi pour encourager l’économie locale, sans les nombreux ravages modernes de l’industrie.

Tu savais pas ça ein, oui toi, cher étudiant qui, en plus de songer à bien manger pour réparer les dommages causés par la bouffe minute d’étudiant et les brosses trop fréquentes, doit se trouver une job au plus sacrant pour refaire l’argent dépensé dans ces mêmes brosses? Heureusement qu’il existe de nombreux endroits à Jonquière pour délaisser la même épicerie à rayons plate et faire nos achats sans toujours encourager les mêmes multinationales. Il y a aussi des organismes sans but lucratif qui offrent des services indispensables à prix moindre, pour les personnes à faible revenu.

La Maison de Quartier
IMG_7959

Une friperie. Là où on peut aller donner notre linge de trop qui servira à d’autres, mais aussi pour se procurer des morceaux à très bas prix. Des beaux morceaux, comme des laines pour l’hiver, des vestes, des manteaux, des jeans, des joggings, des chemises, des cravates, des souliers, pour un prix qui varie de 2 à 5$. On paiera un peu plus pour des manteaux et souliers mais ça reste très abordable. Il y a un endroit où on peut trouver des jouets, des décorations, des vyniles à 2$, en plus d’un coin bazar avec de la vaisselle, de la literie, etc. L’immeuble voisin (2e photo) fait aussi partie de la Maison de Quartier, c’est le comptoir de récupération de meubles. Il y a de tout, des meubles anciens et des bicyclettes usagées. C’est au 3971 du Vieux Pont, tout près du Campus. Jetez un coup d’œil à leur site internet pour plus de détails!IMG_7961

Le Soleil, le vent
IMG_7947
Épicerie Santé, magasin d’alimentation naturelle et biologique. On trouve de tout, des aliments comme des fruits et légumes, des noix, des chips, des épices en vrac, des céréales, du chocolat, du café, du thé, des huiles, de la viande, du lait, du fromage, mais aussi des alternatives aux deux derniers. La plupart des produits cultivés sont locaux. Il y a aussi des crèmes, du shampoing, des huiles essentielles, de la pâte à dents sans fluor, du déodorant sans aluminium, des shampoings et détergents sans BPA, etc. Le prix peut-être un peu plus élevé qu’à l’habitude, mais ça dépasse rarement de beaucoup les commerces conventionnels. Acheter bio n’encourage pas la prospérité de Monsanto, par exemple, qui fabrique l’herbicide Roundup, se retrouvant sur toutes les cultures industrielles conventionnelles. Vous saviez que Monsanto est aussi le fabriquant de l’arme biochimique Agent Orange, utilisé par l’armée américaine pendant la guerre du Viêt Nam. Ces attaques ont occasionné des cas de cancers ou de malformations à la naissance, des années après la fin des combats. Mais bon, pas de quoi s’inquiéter…
Le commerce se situe au 2425 Saint-Dominique, près de l’Envol, à droite après le chemin de fer.

Halte-Ternative
IMG_7951
Une épicerie communautaire directement sur la Fabrique? Ça s’peut pas, j’ai jamais vu ça. Ben pourtant mon chum, y’en a bel et bien une (est juste pas facile à remarquer). Située au 3958 de la Fabrique, à droite juste avant l’église, ce petit commerce contient à peu près tout ce dont on a besoin pour se nourrir. Tout comme la Maison de Quartier, c’est un organisme à but non lucratif spécialement conçu pour les personnes à faible revenu (ça inclut les étudiants, yé). Tout ce qu’il vous faut c’est une preuve, donc une carte étudiante accompagnée du reçu d’impôts qui confirme que l’on est aux études (la carte à elle seule fera souvent l’affaire si on a l’air smat). Pour les autres habitants de Jonquière à faible revenu, un reçu d’impôts ou un relevé de compte fera l’affaire. Il faut par contre acheter la carte de membre au coût de 2$ annuellement. Il y a aussi une boîte à suggestions pour les produits que l’on aimerait voir sur les tablettes.

Les Serres St-Do (Jardins du Coteau)
IMG_7939
Marché local. Entreprise horticole spécialisée dans la production de fleurs annuelles, produits locaux et légumes, mais aussi dans l’arrangement et la vente de terre. On y retrouve concombres, tomates, légumes, citrouilles, plants, fleurs annuelles, jardinières, etc. C’est sans doute le meilleur endroit pour encourager l’économie locale en se procurant des produits frais. Situées au 3187 St-Dominique, vers le Lac Kénogami, ce commerce est malheureusement ouvert du 15 mai au 15 septembre. Il serait aussi possible de faire de l’auto-cueillette de fraises et de framboises. Jetez un coup d’oeil à leur site internet pour plus d’informations.

Notez que ces commerces ne sont ouverts que de jour, la semaine!

Photos © Gabriel Luneau

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s